Samedi 14 juillet 2018

 

Les 2 concerts ci-dessous seront joués chacun deux fois lors de cette journée à 11h00 et à 14h30 en alternance. En raison des jauges limitées, pensez à vous inscrire pour réserver votre place sur la séance du matin et de l’après-midi, les abonnés auront du 11 juillet au 13 juillet pour s’inscrire à la billetterie afin de réserver sur les séances du matin et de l’après-midi.
Les festivaliers non-abonnés peuvent acheter leur place en amont du festival via festik ou sur place à partir du 13 juillet à la billetterie.

Pack 2 spectacles au choix à 11h et 14h30 CE QUI TREMBLE ET BRILLE AU FOND DE LA NUIT NOIRE ET TRIO BEK  à 16€

CE QUI TREMBLE ET BRILLE AU FOND DE LA NUIT NOIRE

11h00 & 14H30 - Maison de la Vallée

Tarifs : 10€/8€*

Photo © Droits réservés

François Olislaeger : Dessins tracés en direct / Gaspar Claus : Mise en musique, violoncelle

Dans “Ce qui tremble et brille au fond de la nuit noire”, il y a un public, un grand écran, un violoncelliste assis devant l’écran qui voit son ombre projetée sur celui-ci, et, posté bord de scène, un dessinateur qui use des noirs et des blancs pour projeter une histoire. Poésie en action, les deux acteurs de ce dispositif invitent le regard et l’écoute du spectateur à s’unir dans un voyage où chaque étape est destinée à surprendre ses attentes, une chose pouvant se métamorphoser en toute autre chose sous l’archet de l’un et le crayon de l’autre. Des mondes s’inventent. Parfois une narration surgit, d’autres fois l’imaginaire nous transporte dans un danse sensorielle et sensible, hors du temps, à laquelle le public est invité à se joindre. On y parle de la vie, la vie qui circule dans les branches, qui fait monter la sève, qui se déplace et donne ses formes au monde. De la lumière, la lumière qui fait grandir et exister les plantes, les arbres. Du micro et macro. De la nuit, des étoiles et du vent. Le duo aime adapter sa proposition et peut faire apparaître au gré des publics et des lieux de diffusion personnages, animaux et étranges symboles.


https://gasparclaus.com/#p6

 Concert avec le soutien de l’ONDA Office National de Diffusion Artistique 


 

LE TRIO BEK

11h00 & 14h30 - Forum

Tarif : entre 10€/8€*

peinture © Karine Sancerry

Betty Hovette : musicienne / Karine Sancerry : peintre-graveur / Émilie Mousset : électroacousticiennne

Les trois artistes créent dans l’instant un échange évolutif-interactif entre trois entités vibrantes : l’acoustique du piano, le corps du peintre et la diffusion acousmatique de la captation sonore mixée.
Cette dérive repose sur un vocabulaire commun développé en « laboratoire » pour le remettre en jeu lors des performances, le lâcher-prise ayant alors ses droits, les matières et les énergies se confondant, se superposant, des cohérences de natures différentes se faisant jour : exploration de la matière, glissements successifs, ondoiements, sons attrapés, détournés, remis dans un flux toujours en perpétuel mouvement…
De la sorte, chaque performance possède sa propre dérive, ses pôles d’attraction et sa propre formation (i.e. qui se forme dans et par la progression temporelle) à l’œuvre. L’imprévisible a donc ses droits dans la mesure où les formes plastiques peuvent se laisser porter par le sonore, tout comme le visuel pourra engendrer la matière musicale.

 https://www.freddymorezon.org/projets/bek/

 


 

EPI ECHO(S) - CRÉATION D'UN ENSEMBLE

17h00 - Jardin secret

Tarifs : 6€


 Photos verticales © Jazz Pyr' / photo en haut à droite @Droits Réservés / photo en bas à droite @Jean-Baptiste Millot

Aurélie Maisonneuve : Voix, Flûte / Prune Bécheau : Violon et Objets / Élise Caron : Voix, Flûte / Toma Gouband : Batterie, Percussions et Lithophone / Philippe Foch : Batterie et Percussions

C’est en Dordogne, un soir d’été, lors de l’édition 2017 de l’atypique festival Écouter Pour l’Instant dédié à la musique contemporaine et exploratrice, que nous est venue l’idée de constituer un ensemble de musiciens, parmi ceux entendus lors de ces journées de Queyssac, pour questionner chez nous à Luz leur rapport à l’improvisation. C’est en échangeant pas à pas avec Toma Gouband que cette formation inédite est apparue avec Élise Caron comme invitée de choix.
Comment d’un côté concevoir la musique ? Comment la voir ou plutôt l’entendre de l’autre ? Comment recevoir la musique en train de se jouer en fonction du groupe de musiciens bien sûr, mais aussi selon le lieu, l’heure, l’humeur ou l’attention de l’écoute. Qu’est ce qui amène les variations ? Qu’est ce qui amène la musique à son achèvement ? Ici la musique ou les musiques seront guidées par l’espace, par l’écoute des échos. La musique aura pour but de se révéler, de donner à entendre ses multiples couleurs, ses multiples possibles...

  Jazz en marche, excursions artistiques en Pays Toy, est soutenu par la DRAC Occitanie au titre de l’itinérance.


 

BABAYAGA

19h00 - Bar le Ti'Pic

Tarif : Entrée libre

Photo © Droits réservés

Antoine Chaunier : basse, chant / Yann Leglaz : saxophones, flûte / Benjamin Bardiaux : keytar / Thomas Peyronnet : percussions / Bjorn Peter : accordéon boréal

Babayaga, c’est un quintet qui s’est aventuré à l’est et qui revient par l’ouest.
Le groupe envoie un gros rock des Balkans mouvementé, malmené, coloré en reprenant à leur compte des airs et des danses issus du répertoire balkanique. A l’arrivée, un savant mélange de musiques traditionnelles et de rock progressif, qui invite à la rencontre et aux échanges. Babayaga transforme la scène en un théâtre où les airs se mêlent, où le réel et l’imaginaire s’entrechoquent, où guitare électrique, clavier, percussions, basse et saxophones s’additionnent et se fondent en une seule et unique musique vivante.

 

https://baba-yaga.bandcamp.com/

 

 


 

DER VERBOTEN

21h00 - Chapiteau

Tarif : 15€/13€* (pass soirée 18€ : Der Verboten+ Franky goes to Pointe à Pitre)

Photo © Pierre Chinellato

Frantz Loriot : Violon alto / Antoine Chessex : Tenor Sax / Cédric Piromalli : Piano préparé / Christian Wolfarth : Percussions

Il nous semble que c’est l’équilibre parfait de rencontres telles que celle-ci qui nous fait aimer la musique improvisée. En effet, la grâce qui se dégage de la musique produite par ce quartet nous amène à vivre chaque instant du concert comme en suspens, à retenir notre souffle d’un bout à l’autre de l’expérience. Le groupe est né en 2016 autour de l’altiste Frantz Loriot, pour un concert au festival Météo. Ce concert avait été enregistré par Radio France pour l’émission d’Anne Montaron ‘’A l’improviste’’, c’est d’ailleurs ce qui nous avait permis de l’entendre. Les quatre musiciens reprennent et développent ici à merveille l’idée, déjà entamée quelques années auparavant par la collaboration entre Frantz Loriot et Cédric Piromalli au sein du groupe Treffpunkt, de la recherche du point de convergence, de confluence (‘’meeting point’’). Piano, Violon, Percussions et Sax Ténor ne font plus qu’un seul instrument. Ensemble, les quatre musiciens tournoient, virevoltent sans relâchement aucun, dans le son, les textures, les creux pour nous garder en tension, pour que nous soyons vraiment avec eux, la gorge serrée, le temps d’un concert.

 Der Verboten est soutenu par :

       

 


 

FRANKY GOES TO POINTE-A-PITRE

23h00 - Chapiteau

Tarif : 6€ (pass soirée 18€ : Der Verboten + Franky goes to Pointe à Pitre)

Photo © Droits Réservés

Pierre-Louis François : Guitare / David Escouvois : Batterie / Jérôme Vassereau : Guitare

Formation foutraque reconnue unanimement pour ses palmiers gonflables, ses chemises qui brûlent les yeux et ses claquettes dépareillées, le trio a réussi à construire un pont entre Chicago, Bamako et les Antilles sans y avoir jamais foutu les pieds. Dépourvu de chant mais sûrement pas de groove, le groupe convoque le malin lors de séances de limbo sous Piña colada. Musicalement, on est sur du “heavy coupé-décalé” intransigeant, mâtiné de power-zouk transcendantal. Dedans, on trouve du Pneu, des Friskies, du Mr Protector et du Luis Francesco Arena.
Bref de la poutre des Iles Tourangelles.

https://franckygoestopointeapitre.bandcamp.com/

 


 

BABAYAGA

00h30 - Verger

Tarifs : entrée libre

Photos © Droits Réservés

Antoine Chaunier : basse, chant / Yann Leglaz : saxophones, flûte / Benjamin Bardiaux : keytar / Thomas Peyronnet : percussions / Bjorn Peter : accordéon boréal

Babayaga, c’est un quintet qui s’est aventuré à l’est et qui revient par l’ouest. Le groupe envoie un gros rock des Balkans mouvementé, malmené, coloré en reprenant à leur compte des airs et des danses issus du répertoire balkanique. A l’arrivée, un savant mélange de  musiques traditionnelles et de rock progressif, qui invite à la rencontre et aux échanges. Babayaga transforme la scène en un théâtre où les airs se mêlent, où le réel et l’imaginaire s’entrechoquent, où guitare électrique, clavier, percussions, basse et saxophones s’additionnent et se fondent en une seule et unique musique vivante.

 

https://baba-yaga.bandcamp.com/