Jeudi 12 juillet 2018

 

 

NOVEMBRE

11h00 - Chapiteau

Tarif : 10€/8€

Photo © Olivier Hoffschir

Antonin Tri Hoang : saxophone / Romain Clerc-Renaud : piano / Thibault Cellier : contrebasse / Élie Duris : batterie

Le jazz de Novembre oscille entre improvisation et écriture, leur concert est construit d'un bloc sans interruption avec une certaine fluidité. Les jeunes musiciens qui se sont rencontrés au CNSM de Paris, avaient en tête l'écriture d'une bande originale pour un film de David Lynch rien que ça, les compositions d’Antonin-Tri Hoang et Romain Clerc-Renaud jouent avec notre perception du temps, ça se passe par séquences asymétriques et enchainées. On retrouve dans ces collages du scénario lynchien où chacun trouve son histoire. Il y a du zapping et des jeux de miroirs et ellipses temporelles, sont les outils qui tendent à mettre en valeur un lyrisme fragmenté ou l'explosion de leur fougue instantanée. On a du mal à se situer dans ce jeu d'interprétation et d'improvisation et au final qu'importe, n'est ce pas l'auditeur qui finit toujours par interpréter le concert qu'il écoute...

https://novembrequartet.blogspot.fr

 Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d'accompagnement de jeunes musiciens  de  jazz  porté  par  AJC,  avec  le  soutien  du  Ministère  de  la  Culture  et  de  la Communication,  du  CNV,  du  FCM,  de l'ADAMI,  de  la  SPEDIDAM  et  de  la  SACEM. 

www.jazzmigration.com


 

PAS VU PAS PRIS

12h00 - Hôtel Le Londres

Tarif : Entrée libre

Photos © Manuel Tondon

Yvette Ornière : accordéon, cajon, chant / Manu Cachet : cajon, scie musicale, washboard, chant / Zackie Brillant : soubassophone, trombone

“Pas vu pas pris” formule réduite de “Ni vu ni connu” bouscule, actualise et dérange les idées reçues sur la boîte à frissons ! La gouaille d’Yvette est une invitation à la découverte et redécouverte de la chanson française. Ce groupe est un mystère qui joue l’embrouille. Distillation d’un mélange étrange saupoudré de festif, d’humour et de guinguette.
Ces 3 personnages masqués font voyager petits et grands aux travers d’instruments insolites et la gouaille de l’accordéoniste pointe les travers humains avec un plaisir cynique plutôt rare dans le genre.

https://www.nivuniconnulesite.com/ni-vu-ni-connu/pas-vu-pas-pris

 


 

LE POÈME DES POÈMES

Traduction du Cantique des cantiques par Olivier Cadiot

Exégèse, Michel Berder Avec l'aimable autorisation des Editions Bayard

15h00 - Maison de la Vallée

Tarif : 10€/8€

Photo © Vincent Fortemps – carnets de dessins

Direction artistique : Heidi Brouzeng

Conception et interprétation : Heidi Brouzeng : voix / Vincent Fortemps : dessins / Aude Romary : violoncelle

 

Au commencement est un texte, un poème, une ode : le Cantique des Cantiques. Ce chant d’amour, parabole de la relation amoureuse, où l’amour se trouve exalté comme art de vivre, aussi bien dans la sexualité, que dans la joie de la contemplation d' animaux sauvages, de fruits, d'arbres, de paysages. Le texte prend vie par la voix d'Heidi Brouzeng qui dit le texte sans le jouer, Aude Romary improvise, quant à elle, avec le son de la voix d'une part et ses instruments : un violoncelle préparé et une clarinette. Vincent Fortemps, plasticien, illustrateur, dessine et, grâce à un dispositif de son invention, la cinémécanique, il filme et projette ses dessins en direct. L'ensemble est une proposition interdisciplinaire, avec croisements, superpositions et éventuelles polyphonies entre textes, sons et « images » scéniques.

Les places sont limitées, la priorité sera donnée aux abonnés et aux festivaliers munis d’un ticket. Merci de vous présenter 15 minutes avant l’heure de ce concert.

Production : l’SKBL-Cie Théâtrale (57) + Einstein on the Beach (33)

Partenaires de création, production et diffusion : CCAM, scène nationale de Vandoeuvre (en 2017), Le Centre Saint Pierre, Bordeaux (33), Le Local Poncillon (57), Le GMEA, Albi (81), Festival Chahut, Bordeaux (33), Les Foyers Laïques, Fillols (66), le CC Pablo Picasso, Homécourt (54), LE CIM, Bar le Duc (55)...

Le Poème des poème est soutenu par la Région Grand Est au titre d’une aide à la création attribuée en 2017 à l’SKBL- Cie Théâtrale « les Elans sonores »

L’SKBL est subventionnée par la Région Grand Est, La DRAC Grand Est, le Conseil départemental de Moselle ; elle est en convention avec la Ville de Florange (2016-2018)

 avec le soutien :

     


RENDEZ-VOUS D'ANNE MONTARON

16:00 - Maison de la Vallée

Tarif : entrée libre

Thématique : dessin & musique improvisée

Moments de rencontres et d’échanges avec les artistes du festival guidés par Anne Montaron, journaliste à France Musique, productrice de l’émission à l’improviste tous les jeudis de 23h à minuit.

 


THE BIG CADDY MAN

17h00 - Les templiers

Tarif : entrée libre

Photo © Droits Réservés

Marc Prépus : caddy

Ce spectacle est un clin d’oeil à nos amis de l’association Rue Barrée, agitateurs de l’espace public de Lourdes et ses alentours. Avec son caddy ce Big Man fait de la musique qu’il qualifie lui-même de hip hop électro-ménager ou bien concerto grosso pour objets désuets et jouets démodés mais aussi expérimentalisme musical d’instruments du quotidien ou bien encore, musique bouclée mais pas blonde. Venez voir l’homme au caddy chargé de boucles ménagères, méninges à l’air pour mégères à l’aise. Marc Prépus, musicien de surface non plane, plane et vous révulse, vous bouscule et vous répulse.

 https://marcprepus.blogspot.fr


 

IANA

D'une Extrême à l'Autre

19h00 - Chapiteau

Tarifs : 10€/8€* (pass soirée 20€ : Iana + Pulverize the sound + Lord Rectangle)

Photo © Emmanuel Deckert

Christine Wodrascka : piano / Betty Hovette : piano

Deux femmes, porteuses d’histoires musicales polychromes. Deux pianos, formation dont les potentialités sont loin d’avoir été toutes révélées. Deux parcours aux tracés apparemment parallèles, mais qui convergent vers un même horizon, leur domaine de prédilection se rapprochant sans cesse depuis un demi siècle – Christine Wodrascka est une figure fameuse des scènes de l’improvisation libre, attirée par la musique contemporaine, pendant que la  fréquentation des œuvres de Ligeti, Cage, Crumb, Harvey a porté tout naturellement Betty Hovette hors des portées fixes de la partition écrite. Leurs jeux, défiant les lois physiques, faits de fulgurances, de virtuosité, de contrastes fusionnent au point de se fondre et ne faire qu'un.

https://www.freddymorezon.org/projets/iana/

 


 

YVETTE IS NOT DEAD

20h00 - Le Mouton Noir

Tarif : entrée libre

Photo © Cyril Lamy

Yvette Ornière : accordéon

Que vous aimiez ou détestiez l’accordéon, que vous soyez petits ou grands, jeunes ou déjà à la retraite, “Yvette ‘s not dead” vous séduira avec ses chansons à bretelles... De la Yvette Horner à la Yvette Ornière, il n’y a qu’un pas à franchir !
Malgré les générations qui les séparent, les frontières restent minces... Venez redécouvrir l’accordéon de notre Yvette d’aujourd’hui : Musette ‘N’ Roll, à la fois drôle et décapant. La gouaille de cette accordéoniste envoie valser les bons vieux préjugés !

https://www.nivuniconnulesite.com/yvette-s-not-dead/a-bout-du-soufflet/

 

 


 

PULVERIZE THE SOUND

22h00 - Chapiteau

Tarif : 15€/13€ (pass soirée 20€ : Iana + Pulverize the sound + Lord Rectangle)

Photo © Droits Réservés

Peter Evans : trompette / Tim Dahl  : basse électrique / Mike Pride : batterie

Nous avions reçu, il y a trois ans le trompettiste Nat Wooley ; Peter Evans, au même titre que Nat, a incontestablement donné un « nouveau souffle» à la trompette; sans renier l'héritage du phrasé des grands Davis ou autres Gillespie, il a poussé l'instrument dans ces plus extrêmes possibilités.
Son trio, comme son nom le laisse présager, défie le plus encyclopédique des catalogues de musique ; il nous fait voyager dans tous les univers, du jazz le plus mélodique aux drones bruitistes en passant par le free-punk et le métal. Le jeu de Peter Evans alterne les cascades de notes limpides, violentes et sensuelles et les explosions sonores les plus  bruitistes. De même pour son compère Tin Dahl au jeu de basse simultanément percussif et mélodique.
Murs de son, silences, improvisation, boucles répétitives, vitesse, poussée collective extrême, cette musique a quelque chose de profondément viscéral.Serait-ce le jazz du 21ème siècle ?

 

 


 

LORD RECTANGLE

00h00 - Club Maison de la Vallée

Tarif : 6€ (pass soirée 20€ : Iana + Pulverize the sound + Lord Rectangle)

Photo © Remi Angeli                                                                                                             Photo © Droits Réservés

Johan Mazé : Batterie / François Chommeaux : guitare préparée / Eric Camara : Basse / Monsieur Gadou : guitare / Lauren Magnani : chant / Félix Robien : vibraphone / Andy Moses : Percussions / Laurent Laflingué : Steel drums

Comme son nom ne l'indique pas, ce groupe joue du calyspo mâtiné de toutes leurs influences et ces bordelais n'en manquent pas ! Issus de différentes formations qui gravitent autour du collectif des potagers natures, ils jouent une musique de rencontres comme toute musique caribéenne qui se respecte, la rencontre de ces rythmes chauds et du rock, du jazz, du noïse chaud également, mais pas de la même façon. Ils ne caricaturent aucun de ces styles qui les habitent avec la même sincérité, on est dans du punk tropical littéral. Pour leur venue à Luz, ils ont invité un voisin de Trinidad-Bagnères-de-Bigorre, Andy Moses, ensemble ils vont nous faire voyager des Antilles Trinidad à Kinshasa. Il vous sera impossible de garder la tête froide, dès les premières notes le thermomètre va monter d'un cran et vous plongera dans une ambiance de carnaval alors venez vous dandiner et vous laisser envouter par le rectangle tropical.
Lord Rectangle est un groupe bordelais de calypso caraibéenne teintée de soul. Rien que ça. M. Gadou, Blue Kong, Panchito de la Vega, Enrico Calamar, Johmze et Caracatacus Potts entremèlent cloches, bongos, guitare, basse, voix et plus encore. C’est une rencontre pas si surprenante entre Harry Bellafonte, Lord Creator, Chausse Trappe et Chocolat Billy. Issus de différentes formations qui gravitent autour du collectif des potagers natures, ils se jouent des rythmes endiablés sentant bon le rhum ambré en les arrangeant à la sauce jazz / noïse. Lord Rectangle électrise les musiques caribéennes, on est sur du punk tropical littéral. Pour leur venue à Luz, ils ont invité un voisin de Trinidad-Bagnèresde- Bigorre, Andy Moses, ensemble ils vont nous faire voyager des Antilles Trinidad à Kinshasa.

https://soundcloud.com/lord-rectangle