JoomlArtWork Menu

Fil de navigation


 

KEPLER

  

11h00 - CHAPITEAU

 

Plein Tarif : 10€ / Tarif Réduit : 8€

 

 

 © Oliver Degabriele

 

Julien Pontvianne : saxophone tenor, clarinette

Adrien Sanchez : saxophone tenor

Maxime Sanchez : piano, clavier

 

Les contraintes se révèlent souvent les meilleures alliées de l’inspiration. A partir de formes courtes, sur un tempo lent ou medium, les trois musiciens du trio Kepler explorent toutes les ressources des timbres, des échos, des halos, des résonances (naturelles ou artificielles). C’est alors que ce minimalisme devient poétique et dévoile sa profondeur. Pour aboutir enfin à des retrouvailles bouleversantes avec le chant et la mélodie, comme un retour à l’innocence perdue.

 

https://jazzmigration.com/laureat/kepler/

 

Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d’accompagnement de musicien.ne.s émergent.e.s de jazz et musiques improvisées porté par AJC, avec le soutien du Ministère de la Culture, la fondation BNP Paribas, la SACEM, l’ADAMI, la SPEDIDAM, le CNM, la SCPP, la SPPF, et l’Institut Français.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

LE UN

 

14h00 - COLLINE SOLFERINO

 

Plein Tarif : 10€ / Tarif Réduit : 8€

 

 © Emmanuel Lalande

 

Sophie Agnel : piano

Pascal Battus : surfaces rotatives

Claire Bergerault : voix et accordéon

Benjamin Bondonneau : clarinette

Patrick Charbonnier : trombone

Michel Doneda : saxophone soprano

Camille Emaille : percussions

Amanda Gardone : contrebasse

Bertrand Gauguet : saxophone alto

Anouck Genthon : violon

Rozemarie Heggen : contrebasse

David Chiesa : contrebasse

Michel Mathieu : actions

Natacha Muslera : voix

Lionel Marchetti : électroacoustique

Jérôme Noetinger : électroacoustique

Jean-Luc Petit : clarinette contrebasse

Mathieu Werchowski : violon

Christophe Cardoen : lumières

Aude Romary : violoncelle

Soizic Lebrat : violoncelle

Benoit Kilian : percussions

 

Le UN est une société d’improvisation. Chacun des artistes est engagé dans la réalisation artistique autant que dans l’organisation sociale, non hiérarchique, de l’ensemble. Le UN regroupe selon les contextes 21 musicien.ne.s, 2 cinéastes et 1 plasticien lumière, 1 performer. C’est l’individu et sa pratique qui sont au centre de cette expérimentation en orchestre et non sa dilution dans le collectif. Il leur importe de préserver sa singularité au sein d’une masse protéiforme sans obstruer l’espace collectif. Le UN improvise (Unité Nodale), invente des dispositifs de jeu (Espace tendu, Mottes), travaille avec l’image cinématogrpahique (Unkino).

 

Programme « Jazz à Luz, Jazz en itinérance »

 

Avec le soutien de

 

 

et de l’ONDA, Office National de Diffusion Artistique

 

 

 

http://le-un.org/

 

 


 

 

GROUPE D’INTERVENTION CHORÉGRAPHIQUE

 

17h30 - PLACE DES TEMPLIERS

 

Tarif : gratuit

 

 © Droits réservés

 

Antoine Bouiges : direction artistique, chorégraphie, danse

Simon Dimouro : danse

Manuel Guillaud : danse

Maxim Thach : danse

Aurélien Vaudey : danse

 

Le Groupe d’Intervention Chorégraphique est une commande chorégraphique passée aux danseurs du Ballet Urbain Rêvolution dans le but de se réapproprier les codes de la rue, cette matrice de la création hip hop. Destiné à être joué à l’extérieur comme à l’intérieur, dans des espaces où rien n’est pensé pour accueillir ou voir un acte artistique, le GIC représente une envie de bousculer l’espace public et ses passants. Un dialogue des corps qui interpelle, sublime et relève les spécificités de notre patrimoine naturel et bâti. Un langage qui tourne et détourne, dessine ou amplifie les regards sur notre environnement quotidien. Les artistes s’approprient les espaces dans une relation très intime avec le spectateur. L’environnement devient un personnage scénographique qui accompagne Anthony Egéa et son escouade de danseurs dans une flânerie rythmée par les vibrations des corps.

 

https://www.cie-revolution.com/compagnie/spectacles/en-tournee/gic/

 

 

Spectacle en partenariat avec la Maison du parc National et de la Vallée de Luz-Saint-Sauveur

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre des " Rendez-vous en famille ", saison culturelle décentralisée sur le territoire Plaines et Vallées de Bigorre

 

 


 

DERINËGOLEM

 

19h00 - VERGER

 

Tarif unique : 6€ (hors abonnement 4 jours)

 

  © Droits réservés

 

Megi Xexo : violon

Lambert Plauzolles : batterie

 

Derinëgolem raconte l’histoire du voyage du duo jusqu’à Golem. C’est une invitation au voyage entre l’Orient et l’Occident. Entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest. Littéralement Derinëgolem veut dire « jusqu’à Golem », un voyage sur les rives de l’Adriatique. Derinëgolem parle de fête, du Aheng albanais, danser dans la transe jusqu’à s’enivrer.

 

https://derinegolem.bandcamp.com/

 

 

 


 

THE BRIDGE #2.5

 

21h30 - CHAPITEAU

 

Plein Tarif : 15€ / Tarif Réduit : 12€ / Tarif Forfait Soirée (The Bridge #2.5 + Edredon Sensible) : 20€

 

 © Droits réservés

 

Sophie Agnel : piano

Ben Lamar Gay (Chicago) : cornet, voix, électronique

Pascal Niggenkemper : contrebasse

Sam Pluta (Chicago) : électronique

 

Sophie Agnel, Ben Lamar Gay, Pascal Niggenkemper et Sam Pluta sont multiples, ils sont connus pour ça, pour être un peu démiurges sur les bords, créateurs et malmeneurs de mondes. C’est-à-dire qu’ils n’arrêtent pas les choses dans leur élan, et ils ne classent rien. Aux sources du son et dans ses profondeurs, il y a toujours d’autres sons, des torsions et des contorsions, une ombre derrière une lumière derrière une ombre : un commerce de transparences et d’opacités, le bureau des cartes. On pourrait imaginer un golem, qui cette fois-ci ne serait pas fait d’argile mais de cuivre, de cordes et de câbles, relayant toutes les informations, toutes les sources, tous les sons. Révélant que toutes les sources sont des ressources, ni plus ni moins, qu’elles soient acoustiques, électriques ou électroniques. Et ce sera souvent à s’y méprendre : le cornet d’abondance passe dans l’ordinateur porte-clé, qui passe dans la contrebasse-terre, qui passe dans le piano passe-partout : tout est affaire de greffes et de griffons. Les instruments sont joués, préparés, trafiqués, amplifiés, filtrés, pris et repris, comme des alevins dans la rivière, comme des galets dans la rivière. La musique est la rivière.

 

Le réseau The Bridge - pont transatlantique pour le jazz et les musiques créatives - se construit depuis 2013, il rapproche durablement musiciens français et nord-américains (140 musiciens des deux pays, qui se sont répartis en quartettes et quintettes, eux-mêmes répartis en deux cycles) ; leur donne l’espace, leur donne le temps, leur donne la possibilité d’apprendre à se connaître, dans leurs similarités et dans leurs différences, de développer leurs échanges et leurs projets créatifs, dans la réciprocité et dans la complémentarité. The Bridge est soutenu par le Ministère de la Culture, la Sacem, le FCM, le Centre National de la Musique, la Spedidam, l'Adami et l'Institut Français.

 

https://wordpress.acrossthebridges.org/fr/

 

 

 


 

MICHEL DELTRUC & ALFRED SPIRLI

 

22h30 - PARC CLAUDE MASSOURE

 

Tarif : gratuit

 

 © Droits réservés

 

Michel Deltruc : batterie

Alfred Spirli : batterie

 

Virulent batteur qui écume les scènes depuis bientôt 30 ans, l’inimitable et inoubliable Michel Deltruc, s’est nourri de free jazz, de rue, danse, théâtre et de nombreux desserts divers et variés. De tous les projets et toutes les époques, sa frappe de rockeur, sa recherche sur le son et son ouverture ainsi que son écoute et sa virtuose générosité ont fait de lui un musicien humble et époustouflant.

Dans son travail, Alfred Spirli communique par la musique, les sons et l’expression théâtrale réunie. Ses spectacles divers réunissant entre autres arts , le concert vivant, la danse, l’improvisation musicale et théâtrale, l’art du cirque, le jonglage, le spectacle de rue, sont les exemples d’une communion directe sans hiérarchie d’une ou l’autre spécialité avec la musique.
Un travail pointu de l’improvisation dans ces différents contextes lui permet une approche sérieuse des possibles croisements artistiques même non naturels. La recherche de sons à partir d’objets du quotidien, où de récupération, est un lien direct avec le spectacle vivant qui se sert de ceux-ci comme accessoires.

 

 

 


 

EDREDON SENSIBLE

 

23h30 - CHAPITEAU

 

Plein Tarif : 10€ / Tarif Réduit : 8€ / Tarif Forfait Soirée (The Bridge #2.5 + Edredon Sensible) : 20€

 

 © Lionel Pesqué

 

Mathias Bayle : batterie, percussions

Tristan Charles-Alfred : saxophone baryton

Jean Lacarrière : saxophone ténor

Antoine Perdriolle : batterie, percussions

 

Deux batteurs/percussionnistes qui rythment des rythmes inspirés de rythmes brésiliens, marocains, et autres trucs afro-latins ? Deux saxophonistes, ténor et baryton, exécutant des mélodies extrêmes et des cris de macaques des catacombes, en devenant tous rouges tellement ils sont chauds patate ? Des morceaux de transe hyper longs où tu finis par trembler au sol avec les yeux révulsés ? Oui. Jazz primal !

 

http://www.lesproductionsduvendredi.com/wordpress/edredon-sensible/

 

 

 

 


 

Tout au long du festival

 

Retrouvez aux coins des rues, des places du village des interventions surprises et impromptues de la Compagnie du Plus Petit Espace Possible et les Promenades Populaires de la Compagnie 24 Carats :

 

 

 

« PROMENADES POPULAIRES »

ROSA MERCEDES & OLIVIO MARCOPELLO

© Malika Oumellil

 

Rosa Mercedes : clown tout terrain

Olivio Marcopello : clown tout terrain

Tantôt médiateurs, tantôt troubles fêtes, Rosa Mercedes et Olivio Marcopello se promènent, observent, interpellent, s’amusent de ce qui les entoure avec un aplomb ridicule, d’absurdes certitudes et un étonnement déconcertant. Capacité d’improvisation, excentricité, chants, sens de la répartie, gestuelle déjantée, immobilités silencieuses, rituels obsessionnels, déversement de paroles débridées, jeux de mots truculents sont leur marque de fabrique. Amateurs d’opéra, ils improvisent sur tout et n’importe quoi ! Orchestrant d’éphémères chorales polyphoniques avec leur auditoire ou lui enseignant l’art de manifester en chant lyrique et de défiler avec prestance pour être mieux entendu.

 

https://www.compagnie24carats.com/

 

 

COMPAGNIE DU PLUS PETIT ESPACE POSSIBLE

© Droits réservés

 

Isabelle Cavoit : danse

Elise Chatelain : trombone

Séverine Fel : tuba

Jean-Marc François : agitateur d’ambiance

Gandalf Goudard : saxophone

Baptiste Sarat : bugle

Alfred Spirli : percussions

 

La Fanfare D’occasion se glisse dans le paysage, n’en fait qu’à sa tête et ne tient pas en place… Les sons, gestes, danses, musiques ou actions s’imprègnent des espaces et du moment, et donnent à voir et entendre différemment le quotidien. Improvisations dans la note et dans le geste, dans l’espace et dans le sens, cette petite bande nous emmènera certainement où on ne l’attend pas ! Cet orchestre d’improvisateurs hors pairs respire la vie. Ils prennent des risques dans leurs performances, une remise en question de chaque instant. Une ode à la liberté !

 

https://www.lepluspetitespacepossible.com/

 

 

 

Voir la programmation du dimanche 11 juillet 2021 >>

 

<< Voir la programmation du vendredi 09 juillet 2021